• Concept Citroen - VIDEO


    Citroen C-CACTUS CONCEPT - Frankfort 2007


    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage

    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage
    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage


     

    C-CACTUS
    ESSENTIEL PAR NATURE, PLURIEL DANS SES MOTORISATIONS


    Toujours prescripteur, toujours innovant, Citroën initie une nouvelle voie automobile avec C-Cactus, ce concept car qui associe respect de l’environnement, justesse du contenu et du prix et pétillance du look. Grande nouveauté, C-Cactus est présenté au Mondial de Paris avec une motorisation 100% électrique, marquant ainsi l’éventail des diverses solutions écologiques explorées par Citroën.

    C-Cactus initie de nouvelles voies de conception et repose sur un parti pris : privilégier la technologie la plus écologique et le style, et ne conserver que les équipements essentiels au bien-être des occupants, valorisants et valorisés par les utilisateurs. Une concrétisation visible au travers du choix des matériaux et de la rationalisation de sa conception qui a permis de réduire le nombre de pièces utilisées. Ainsi, à peine plus de 200 pièces composent son habitacle, soit près de deux fois moins que pour une berline traditionnelle de taille identique.

    Différentes motorisations sont envisageables sur ce concept :
    - une version thermique optimisée, utilisant le futur petit moteur essence 1.0 litre du groupe PSA Peugeot Citroën,
    - une version hybride, combinant moteur thermique et moteur électrique,
    - une version totalement électrique, dédiée aux usages urbains et péri-urbains, à tous ces petits parcours qui prennent une place de plus en plus importante dans notre vie, notamment pour certaines entreprises ou collectivités.

    Cette version électrique de C-Cactus est d’ailleurs présentée pour la première fois au Mondial de Paris et s’impose comme un véritable véhicule écologique puisque, grâce à sa chaîne de traction full-électrique, il affiche Zéro Emission (0 g/km de CO2).

    C-Cactus, le concept qui ne manque pas de piquant…

    Caractéristiques techniques C-Cactus électrique

    Batteries Lithium-ion
    Performances Vitesse maxi : 110 km/h
    Autonomie  150 km

     


    Le superbe concept Citroën C5 Airscape ne sera pas seul au salon de Frankfort, il sera accompagné d'un autre concept le C-Castus. Le concept se présente sous la forme d'un 4x4 au forme originale. la C-Cactus n'est pas seulement un exercice de style , son objectif est de réalisé un véhicule économique en employant des materiaux recyclables ou recyclés mais aussi en utlisant un nombre de pièce réduit pour sa conception : L'habitacle est composé seulement 200 pièces soit la moitié de ce qui est nécessaire actuellement pour un modèle de gamme moyenne.
    La C-Cactus est motorisée par un motorisation hybride HDI de 110Ch

    plus d'info...
     

    Avec C-Cactus, concept car astucieux présenté en première mondiale au Salon de Francfort 2007, Citroën développe une nouvelle vision de l’automobile, centrée sur les valeurs essentielles, et relève le pari ambitieux de proposer une berline écologique au style attractif et ludique, équipée d’une chaîne de traction hybride HDi au prix d’une C4 d’entrée de gamme. <?XML:NAMESPACE PREFIX = O /><o:p></o:p>

    Pour parvenir à résoudre cette équation complexe, la Marque explore de nouvelles voies de conception et prend le parti de renoncer à certains équipements non essentiels au bien-être des occupants, en faveur d’une technologie, d’un style et d’équipements écologiques, valorisants et valorisés par les utilisateurs.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Un véhicule essentiel malin et citoyen<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C-Cactus est un véhicule écologique. Une forte proportion de matériaux recyclés ou recyclables entrent dans sa composition et, comme l’espèce végétale qu’il évoque, il consomme peu. Grâce à sa chaîne de traction hybride HDi et à son poids contenu de 1 180 kg, il affiche une consommation de 2,9 l/100 km et un niveau d’émission de CO2 de 78 g/km.<o:p></o:p>

    De plus, C-Cactus ne coûte pas plus cher qu’une berline familiale de gamme moyenne. Son coût de fabrication maîtrisé s’explique par un choix de matériaux nouveaux et une rationalisation de sa conception qui a permis de réduire le nombre de pièces utilisées. En effet, à peine plus de 200 pièces composent l’habitacle de C-Cactus, soit près de deux fois moins que pour une berline traditionnelle de taille identique.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Un véhicule attractif et moderne<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C-Cactus est un véhicule essentiel, piquant par son style et attractif par ses prestations. Ses rondeurs en font un véhicule fun et attachant tandis que les angles et les galbes de sa carrosserie soulignent son caractère dynamique.<o:p></o:p>

    Pour le confort et le bien-être des occupants, il offre une habitabilité de familiale grâce à ses 4,2 mètres de long pour 1,8 mètre de large et il propose de nombreux équipements tels que la climatisation automatique, un système audio haut de gamme, un toit vitré panoramique ou encore le limiteur et le régulateur de vitesse.

     

    <o:p>

    Grâce aux solutions économiques et ingénieuses adoptées sur C-Cactus, son coût de fabrication est maîtrisé et lui permet de disposer d’une chaîne de traction hybride Diesel sans que son prix ne dépasse celui d’une C4 d’entrée de gamme. Pour parvenir à ce résultat, C-Cactus privilégie les équipements qui sont essentiels au bien-être de ses occupants et explore de nouvelles voies de conception afin qu’économie et écologie ne riment pas avec renoncement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    De nouvelles voies de conception<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C-Cactus est le fruit d’une conception intelligente repensée autour de nouveaux objectifs. Une conception qui, à travers l’exploration de nouvelles voies d’expression et de nouvelles solutions techniques, est parvenue à  réduire le nombre de pièces nécessaires à la constitution du véhicule.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour parvenir à cet objectif, les ingénieurs de la Marque ont:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - simplifié à l’extrême certains mécanismes ou certaines pièces,<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - regroupé plusieurs fonctions au sein d’une seule et même pièce,<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - supprimé toutes les pièces non essentielles au fonctionnement du véhicule ou au bien-être et à la sécurité des occupants.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La planche de bord a ainsi été supprimée et l’ensemble des fonctions qu’elle offre habituellement ont été regroupées sur la console centrale et le moyeu fixe du volant. La console centrale intègre ainsi les haut-parleurs actifs, la commande de boîte de vitesses et un écran tactile qui donne accès à l’ordinateur de bord, au système de navigation et aux réglages de la climatisation. Les commandes de clignotants, feux, essuie-vitres, avertisseur et limiteur/régulateur de vitesse se trouvent, quant à elles, sur le moyeu fixe du volant, de même que le tachymètre et les voyants pour les clignotants, les phares et les témoins d’alerte.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Autre exemple de simplification, la pièce utilisée pour le pare-choc avant incluant les phares et les chevrons est la même que celle qui constitue le bas du hayon à l’arrière. Ce choix, tout en contribuant au design affirmé de C-Cactus, permet de réaliser des économies d’échelle sur la production de cet élément.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La simplicité se retrouve aussi dans la conception du bloc avant, constitué de seulement deux éléments : un capot fixe qui englobe les ailes avant et une trappe

    permettant d’accéder aux fonctions d’entretien du véhicule (huile, liquide lave-glace, etc.).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Toujours dans le même esprit, l’utilisation de la climatisation rend l’ouverture des vitres quasi superflue. Une simple ouverture coulissante est donc prévue, ce qui est suffisant en usage classique. Les montants et l’ensemble du mécanisme d’ouverture ont ainsi pu être supprimés. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Enfin, la réduction du nombre de pièces passe par la réalisation d’éléments monoblocs.<o:p></o:p>

    Les panneaux de portes sont ainsi constitués de deux pièces tandis qu’il y en a douze sur une berline traditionnelle.<o:p></o:p>

    Les sièges sont réalisés en deux éléments : une mousse à peau colorée moulée, très confortable pour l’assise, et une coque monobloc solide qui maintient la mousse et permet de fixer le siège sur des rails au plancher. L’ergonomie est excellente et, là encore, le nombre de composants est limité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Des prestations écologiques de haut niveau<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La volonté de Citroën en matière d’écologie a toujours été de proposer des technologies et des véhicules accessibles au plus grand nombre afin que l’impact environnemental soit réel. L’objectif avec C-Cactus est d’aller encore plus loin dans cette voie, en réalisant un véhicule véritablement écologique grâce à sa technologie hybride HDi, et qui pourrait être vendu au même prix qu’une berline familiale d’entrée de gamme.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Grâce à sa chaine de traction hybride Diesel associant un moteur thermique Diesel HDi de 70 ch DIN, doté d’un filtre à particules, et un moteur électrique apportant une puissance supplémentaire de 30 ch DIN, C-Cactus affiche des niveaux de consommation et d’émissions de CO2 de 2,9 l/100 km et 78 g/km en cycle mixte.  En usage urbain, le mode ZEV (Zero Emission Vehicle) donne accès à un mode tout électrique et cela dans le plus grand silence. Sur les trajets exigeant des accélérations et décélérations successives, l’hybridation permet de limiter la consommation en mettant en œuvre de concert les deux énergies.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    D’autres points contribuent à faire de C-Cactus un véhicule parfaitement respectueux de l’environnement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ainsi, les solutions adoptées pour la conception de C-Cactus participent elles aussi à la réduction des niveaux de consommation et d’émission de CO2 puisque la diminution du nombre de pièces a permis d’alléger le véhicule de 15 % par rapport à une C4 hybride HDi, pour un poids total de 1 180 kg.<o:p></o:p>

    La largeur des pneus de C-Cactus est limitée (205/45 R21), ce qui contribue également à son bon bilan environnemental. <o:p></o:p>

     

    De plus, la réduction du nombre de pièces permet de limiter la quantité de matières premières consommées tandis qu’une grande partie des matériaux utilisés sont recyclés ou recyclables. C’est, par exemple, le cas du pare-brise et des vitres, dont le verre est recyclable. Les pneus le sont également, de même que la tôle des portes qui, par ailleurs, est en acier brut, sans peinture, ni vernis mais traité contre la corrosion.<o:p></o:p>

    Les surtapis sont en cuir recyclé, issu des chutes de cuir inutilisables pour les tanneries traditionnelles ; de nombreuses pièces sont en liège, un matériau naturel extrait d’écorce de chêne ; le feutre des panneaux de portes et des rangements de planche de bord est en laine, réalisé sans additif chimique et surtout parfaitement recyclable et biodégradable.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Enfin, la vitesse de C-Cactus est volontairement limitée à 150 km/h. Non seulement ce choix contribue au bon bilan environnemental du véhicule, mais il montre aussi la volonté de Citroën de réaliser un véhicule citoyen qui propose une approche différente de l’automobile dans laquelle l’automobiliste conduit en harmonie avec l’environnement dans lequel il évolue.<o:p></o:p>

     

    C-CACTUS<o:p></o:p>

    Un véhicule attachant et moderne<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Fruit d’une rationalisation audacieuse des pièces et matériaux utilisés, C-Cactus est un véhicule essentiel qui incarne une nouvelle vision de l’automobile centrée sur :<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - un nouvel équilibre des priorités et une conception dans laquelle la recherche de l’essentiel ne conduit pas au renoncement,<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    - un design où écologie et économie ne riment pas avec banalité, mais au contraire avec expressivité et plaisir.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Avec ce concept attirant au style décalé et attachant, Citroën propose ainsi une autre vision du véhicule économique et écologique qui s’assume parfaitement par son originalité et son ingéniosité tout en offrant à ses occupants l’ensemble des prestations essentielles à leur bien-être.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    La recherche de la simplicité : un design extérieur fun et futé<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C-Cactus dégage une personnalité unique, à la fois attachante, moderne et décalée grâce à des formes simples et une combinaison de lignes rondes et galbées. Son style original est aussi le fruit de partis-pris esthétiques ingénieux. La recherche de

    simplicité qui a guidé la conception de ce véhicule a en effet conduit à développer des solutions astucieuses qui contribuent au design attractif et décalé de C-Cactus.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A l’avant, ce sont les phares de C-Cactus qui lui donnent cet air attachant par leur forme arrondie et légèrement anguleuse. Ils sont soulignés par deux entrées d’air cylindriques découpées dans le pare-choc, au dessus d’une grille d’aération au motif moderne qui, tout en participant à la ligne en rondeurs du véhicule, apportent une touche musclée et énergique. Le capot surélevé doté de deux prises d’air contribue lui aussi à l’aspect dynamique de C-Cactus.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les lignes arrondies du véhicule se retrouvent sur son profil, dont le dynamisme est accentué par le pavillon de toit qui file vers l’avant et les portes asymétriques en acier brut. <o:p></o:p>

    La découpe de ces dernières est inédite grâce au choix de vitres fixes qui a permis de lever de nombreuses contraintes dans leur conception. Elles confèrent ainsi à C‑Cactus un style musclé, tout en rondeurs et leur forme offre un accès facile à l’intérieur. Enfin, leur traité stylistique en acier brut traité anticorrosion, sans peinture ni vernis contribue aux économies de fabrication tout en apportant une touche de force et de modernité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La ligne de caisse haute et les jantes de 21 pouces renforcent le tempérament musclé de C-Cactus.<o:p></o:p>

    Une attention toute particulière a été apportée aux roues. En effet, un diamètre de jantes important et des pneus taille basse sont devenus des éléments de style incontournables dans la conception d’un véhicule au design musclé et moderne. <o:p></o:p>

    Citroën a ainsi travaillé avec Michelin au développement de pneumatiques taille basse de grand diamètre mais de largeur réduite. La consommation est limitée grâce à la faible surface de frottement au sol et les coûts de fabrication des pneumatiques sont largement contenus étant donné la faible quantité de caoutchouc nécessaire à leur réalisation.<o:p></o:p>

    Pour un style encore plus original et nouveau, ces pneumatiques spécifiques sont ornés de motifs verts sur fond blanc imprimés à l’intérieur d’une large rainure sur toute la bande de roulement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’arrière reprend les mêmes codes stylistiques, mélange de rondeurs et de tensions révélant le caractère dynamique et sympathique du véhicule. Les chevrons signent l’appartenance à Citroën et le nom Cactus apparaît en relief sur le bas du hayon, dans une typographie à la fois jeune, moderne et douce. <o:p></o:p>

    Les feux arrière rappellent la forme des phares et proposent une autre astuce : leur plastique intérieur est découpé, ce qui permet au conducteur de voir au travers. Cette innovation accroît sensiblement le champ de vision et peut être particulièrement utile lors des manœuvres, par exemple.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Appauvrir le décor pour l’enrichir : un intérieur design, accueillant et malin

     

    A l’intérieur aussi, C-Cactus fait preuve d’originalité et d’ingéniosité. Le design assuré par des découpes faites dans la matière, le choix des matériaux, les motifs du décor et les couleurs confèrent à l’habitacle une ambiance intérieure à la fois minimaliste, design et aérée.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le choix des matériaux qui agrémentent l’habitacle est novateur. L’aspect de ces matériaux inspire la qualité et, au-delà de leurs vertus esthétiques, ils sont à la fois économiques et écologiques. C’est ainsi que l’on retrouve du liège dans de nombreuses pièces de décor, de même que pour la réalisation des aérateurs et de la façade de climatisation. Le plancher est quant à lui couvert de motifs en cuir recyclé. Enfin, le traitement en blanc laqué de certaines pièces et les effets de matières participent à l’originalité du design et à la qualité perçue à l’intérieur de l’habitacle.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Une autre idée forte a été de contribuer au style décalé de C-Cactus en réduisant le nombre de pièces et la quantité de matière utilisée pour le décor.<o:p></o:p>

    Les pièces non essentielles, comme le tableau de bord, sont supprimées et des éléments habituellement cachés sont intégrés au décor. C’est par exemple le cas de la colonne de direction, des conduits de climatisation ou encore de la grille d’ajustement longitudinal des sièges avant. La vue de ces éléments apporte une touche d’originalité et de modernité à l’habitacle. La recharge du parfumeur d’ambiance est elle-aussi visible et participe à l’esthétique intérieure, tout en permettant au conducteur de connaitre le niveau de parfum restant.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les décors ne sont pas ajoutés, mais se créent par retrait de matière. Cette idée de « décorer par le vide » se trouve dans la réalisation des motifs présents sur les panneaux de portes et les coques de sièges. En effet, les motifs découpés dans la matière des panneaux de portes laissent apparaître la feutrine vert pomme placée entre le panneau et la tôle. Le rôle premier de cet élément est d’assurer l’insonorisation du véhicule, mais sa couleur et les découpes en font aussi un élément esthétique à part entière.<o:p></o:p>

    Les mêmes motifs, en forme de fleurs, végétaux et papillons qui symbolisent l’environnement, la pureté et le bien-être, sont repris sur plusieurs éléments de l’habitacle. Ils sont ainsi découpés dans les coques des sièges peintes en blanc laqué. Ces découpes font apparaître la mousse colorée qui constitue l’assise des sièges et qui acquiert ainsi une vocation esthétique.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Des arbitrages pertinents : une vie à bord facile et agréable<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    C-Cactus propose des équipements de haut niveau, un espace à bord optimal et une modularité astucieuse tout en préservant son accessibilité économique. Les passagers disposent ainsi de tout le confort essentiel à leur bien-être.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Tout d’abord, la « clé de contact » de C-Cactus est un lecteur MP3 portable, à écran tactile, qui prend place sur le moyeu fixe du volant et est reconnu par le véhicule qui peut alors être démarré.<o:p></o:p>

     

    Le volant à moyeu fixe concentre de nombreuses fonctions. Outre les commandes habituelles, il reçoit le compteur de vitesses qui prend une forme particulièrement originale puisque ce sont les chiffres, en relief autour du moyeu du volant, qui tournent en fonction de la vitesse et se positionnent par rapport à un repère fixe.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Un second écran tactile placé sur la console centrale propose un système de navigation  pour guider le conducteur dans ses déplacements et fait aussi office d’ordinateur de bord. Cet équipement offre des prestations high tech de qualité, tout en étant générateur d’économies puisqu’il rassemble toutes les fonctions en un seul élément.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La console centrale reçoit aussi deux haut-parleurs actifs haut de gamme dont la puissance et la qualité offrent à C-Cactus une ambiance sonore de haut niveau. Leur emplacement ingénieux permet de limiter le câblage et de bénéficier d’un coût d’installation raisonnable.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour le confort des passagers, l’habitabilité est excellente grâce aux dimensions familiales de C-Cactus (4,2 mètres de long pour 1,8 mètre de large) qui permettent aussi de disposer d’un volume de coffre généreux et modulable (de 500 à 1 100 litres).<o:p></o:p>

    En effet, la banquette arrière coulisse sur un rail pour venir s’encastrer contre les sièges avant. Le plancher est solidaire de la banquette et coulisse lui aussi pour laisser place à un sous-plancher. Il découvre ainsi une surface quasiment plane pour le chargement d’objets volumineux.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Toujours dans le registre de l’ingéniosité, un sac se clippe du côté du passager. Il remplace astucieusement la boîte à gants et peut être utilisé pour transporter des objets en dehors du véhicule.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Enfin, pour le confort et le style, C-Cactus bénéficie d’un toit vitré panoramique offrant une luminosité exceptionnelle à l’intérieur de l’habitacle. <o:p></o:p>

     

    CARACTERISTIQUES TECHNIQUES<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·        Dimensions <o:p></o:p>

    Longueur : 4 200 mm<o:p></o:p>

    Largeur : 1 800 mm<o:p></o:p>

    Hauteur : 1 490 mm<o:p></o:p>

    Empattement : 2 800 mm  <o:p></o:p>

         Poids total en charge : 1 180 kg (batteries embarquées)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·        Performances et consommations<o:p></o:p>

    Vitesse maximale : 150 km/h<o:p></o:p>

    Consommation mixte : 2,9 l/100 km<o:p></o:p>

    Emissions de CO2: 78 g/km<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·        Chaîne de traction hybride Diesel <o:p></o:p>

    Moteur Diesel HDi de 70 ch avec FAP et BVA 5 rapports<o:p></o:p>

    Moteur électrique de 30 ch logé dans la cloche d’embrayage<o:p></o:p>

    Mode ZEV<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·        Aérodynamique<o:p></o:p>

    Cx : 0,35<o:p></o:p>

    SCx : 0,8 m²<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    • Liaison au sol <o:p></o:p>

    Plate-forme C4<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ·        Principaux équipements <o:p></o:p>

    Système de navigation à écran tactile<o:p></o:p>

    Lecteur MP3 portable avec écran tactile faisant office de clé de contact<o:p></o:p>

    Climatisation automatique<o:p></o:p>

    Système audio haut de gamme<o:p></o:p>

    Limiteur/régulateur de vitesse<o:p></o:p>

    Frein à main électrique<o:p></o:p>

    </o:p> 



    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage

    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage


    A l’occasion du Salon de Francfort 2007, Citroën présente en première mondiale C5 Airscape, son interprétation inédite du bel objet automobile par excellence, le cabriolet.

    Ce concept car d’exception associe une silhouette exprimant la puissance et le dynamisme à un habitacle de haut standing pour assurer le plaisir du conducteur et le bien-être de trois passagers. Son toit découvrable à la cinématique inédite souligne ce raffinement d’ensemble.

    Véritable objet d’attraction par son style, C5 Airscape l’est également par les prestations dynamiques qu’il délivre. Doté d’un antipatinage Snow Motion de dernière génération, sa motricité est proche de celle d’un véhicule équipé d’une transmission intégrale. A ces performances s’ajoutent les prestations du dispositif UrbanHybrid. Il assure au concept car une absence de bruit et de vibrations à l’arrêt du moteur, l’agrément d’un effet « boost » augmentant ponctuellement le couple moteur, et un bilan environnemental favorable.
    <script language=javascript> </script>

    Le dynamisme et le raffinement réunis

    C5 Airscape présente une silhouette élancée qui, tout en évoquant la force, exprime également le raffinement au travers de ses flancs très purs et nervurés en partie haute. L’aspect puissant de la carrosserie est valorisé par la teinte d’un gris brut et profond qui la recouvre.

    Cette couleur, dont l’intensité varie en fonction de la luminosité, confère à C5 Airscape un traité précieux et élégant confortant son statut de véhicule de haut de gamme.

    L’évasion sous le signe de la distinction

    Entièrement gainé de cuir brun foncé, l’habitacle de C5 Airscape séduit par le raffinement qui s’en dégage.

    Particulièrement travaillées, les assises suggèrent le luxe et la précision. La partie centrale des sièges évoque les maillons d’un bracelet de montre alors que les bords des assises sont agrémentés d’un jeu de coutures qui renforce l’aspect tendu et musclé de l’ensemble.

    Pour parfaire cette ambiance haut de gamme, le pommeau du levier de vitesse est serti de cuir et de chrome, ce dernier faisant écho au jonc métallisé qui souligne les commandes de climatisation et la console centrale.

    La technologie au service de l’environnement

    C5 Airscape souligne la capacité de Citroën à concilier dynamisme et préoccupations environnementales en adoptant une motorisation puissante couplée, conjointement, à un filtre à particules et à un dispositif UrbanHybrid.

    Grâce à un alterno-démarreur réversible associé à des super-condensateurs permettant de stocker temporairement d’importantes quantités d’énergie, le système UrbanHybrid présente des avantages indéniables en termes de protection de l’environnement, d’agrément de conduite et de confort acoustique et vibratoire.

    L’agrément de conduite et les performances préservés en toutes circonstances


    Le positionnement haut de gamme de C5 Airscape est réaffirmé par la présence de la motorisation 2.7 V6 HDi de 208 ch doté du FAP. Cette dernière, qui allie puissance et sobriété, développe 150 kW CEE (208 ch DIN) à 4000 tr/mn et offre un couple de 440 Nm à 1900 tr/mn.

    Ce moteur, dès les bas régimes, génère progressivité et douceur pour un confort d’utilisation des plus appréciables. Un agrément de conduite amplifié par l’adoption d’une boîte de vitesses automatique à six rapports.


    Le plaisir de voyager au volant de C5 Airscape est total et permanent. L’évasion est à portée de la main.


    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage

    DétailS du Citroën C-Airscape - "Citroën C5 CC"
    photo hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimagephoto hebergée par zimage


     

    Le plaisir automobile autrement

    <O:P></O:P>

    C-AirPlay est le fruit d’une exploration créative forte et d’une réflexion de fond sur le plaisir de conduire. Il reste en parfaite cohérence avec les références stylistiques de la Marque et avec ses valeurs.

    C-AirPlay revient aux sources du plaisir automobile, celui qui naît du mouvement et des sensations que ce dernier procure indépendamment de la vitesse pure.

    De nouvelles sensations de conduite


    Ce concept car présente une silhouette fluide avec des lignes simples et continues tout en évoquant l’agilité avec des flancs épurés et des éléments hauts aux formes particulièrement rondes. Sa carrosserie de couleur blanc irisé participe à la mise en lumière du véhicule tout entier.

    C-AirPlay permet au conducteur d’éprouver un plaisir dynamique essentiel à travers les perceptions à la fois physiques et intellectuelles qu’il ressent au volant d’un véhicule en déplacement.

    L’air façonne l’intérieur comme l’extérieur de C-AirPlay. Dès les plus basses vitesses, l’air est perceptible autour du conducteur comme un élément actif.
    Le passage de celui-ci s’effectue à la fois grâce à un système de ventilation directement en prise avec l’extérieur et à d’importants aérateurs présents au niveau des panneaux de portes.

    La lumière parcourt le véhicule à travers l’ouverture du toit et les hublots latéraux en bas de portes. Cette lumière apporte une ouverture sur la route et amplifie le ressenti des passagers. La vision de la route très proche augmente l’impression de vitesse.

    Le pare-brise contribue à la continuité des lignes de C-AirPlay en remontant haut et en rejoignant le large toit panoramique. De cette manière, une vaste surface vitrée offre une grande visibilité et un passage optimal de la lumière dans l’habitacle.

    Les couleurs de C-AirPlay sont à la fois inédites pour un véhicule et source de contrastes. Le blanc irisé de la carrosserie rentre partiellement à l’intérieur du véhicule et côtoie le rouge vif de l’habitacle.

    Ces deux teintes participent à la mise en scène de sa luminosité et donnent à l’habitacle de C-AirPlay vitalité et chaleur.
    <O:P></O:P>

    La suggestion du mouvement et de l’agilité<O:P></O:P>

    <O:P></O:P>

    La compacité de ses lignes, sa faible hauteur ainsi que sa large assise sur la route préfigurent la vivacité qui sera ressentie au volant de C-AirPlay. La tension exprime les capacités dynamiques de ce concept car. Des entrées d’air élargies affirment son caractère déterminé.

    Le traité de l’arrière est en parfaite relation avec l’ensemble du véhicule. Il lui donne un aspect volontaire et décidé. Les larges chevrons chromés disposés sur l’arrière de C-AirPlay rappellent l’identité visuelle de la Marque.

    L’attention apportée aux détails de
    C-AirPlay vient souligner la cohérence de son style et lui apporte densité et énergie. Les éléments extérieurs bénéficient également d’un design innovant et s’intègrent parfaitement à la carrosserie pour former un ensemble harmonieux.
    De larges parties vitrées sont implantées au bas des portes. Leur utilisation et leur forme évoquent des hublots permettant aux passagers de C-AirPlay de vivre directement leurs déplacements.

    Avec C-AirPlay, le plus banal des trajets procure des sensations liées au plaisir de conduire. Cette voiture ouvre des potentialités à l’imprévu. La réactivité du châssis et sa masse limitée assurent à ce concept car des performances remarquables, y compris dans son environnement de prédilection, la ville. Il fait preuve d’agilité dans ses déplacements et se dégage rapidement de situations contraignantes en toute efficacité. Son empattement lui donne une bonne assise sur route. Ses roues et pneumatiques sont généreusement dimensionnés.

    La position de conduite très basse renforce l’impression de vitesse et de mouvement propre à la conduite de C-AirPlay. En outre, ce véhicule conjugue sensations de conduite et comportement efficace tout en veillant au respect de l’environnement.<O:P></O:P>

    Capacité dynamique et protection de l’environnement<O:P></O:P>

    <O:P></O:P>

    C-AirPlay, destiné aux parcours quotidiens, est équipé d’une motorisation de 110 ch, essence. Une boîte de vitesses robotisée SensoDrive à démultiplication courte génère des sensations de conduite dynamiques et ludiques. Ces dernières sont encore accentuées par les palettes de commandes de vitesses placées derrière le volant.

    C-AirPlay démontre également ses qualités « citoyennes » en adoptant la technologie Stop & Start qui garantit une consommation et un niveau d’émission particulièrement réduits.

    Un périple tactile<O:P></O:P>

    Le design intérieur confirme le caractère à la fois tonique et recherché de ce véhicule. L’habitacle de C-AirPlay prévoit d’accueillir confortablement deux adultes et leurs bagages. Ce concept affirme ici sa vocation de véhicule compact, mis en cohérence avec son utilisation la plus fréquente.
    L’ambiance intérieure est enrichie par l’emploi de matières inédites et par leur traité innovant mis au service de l’interaction entre le conducteur et son véhicule.

    Des prestations prioritaires<O:P></O:P>

    C-AirPlay a été conçu autour d’éléments essentiels. C’est un objet dédié au plaisir automobile qui se concentre sur des prestations et des sensations jugées prioritaires pour le conducteur et son passager.

    Le niveau d’équipement de C-AirPlay est simple mais sans compromis sur la sécurité. Les commandes et les informations de conduite sont rassemblées dans le volant afin de conserver la pureté des lignes intérieures.

    Cette instrumentation s’articule autour de deux sphères qui indiquent les informations de vitesse, le compte-tours, le niveau de carburant…
    Les équipements de C-AirPlay sont rétroéclairés dès l’allumage des projecteurs. Les couleurs alors diffusées sont du même ton rouge que celles de l’habitacle.

    Une ambiance au service des sens


    C-AirPlay place ses occupants dans un univers où ils vivent des impressions fortes. Les sens sont sollicités au même moment et à plusieurs niveaux.
    Les lignes très épurées de l’habitacle laissent une large place aux sensations. Le siège avant à deux places est conçu en un seul volume. Ses courbes ininterrompues font écho aux inserts des panneaux de portes tout en courbes et à la planche de bord épurée. <O:P></O:P>

    L’air, la lumière et les couleurs interviennent conjointement et créent une ambiance vivante et contrastée.
    C-AirPlay et ses occupants ne font qu’un pour un déplacement en interaction avec leur environnement immédiat.

    Des zones tactiles disposées au centre du siège avant concentrent les commandes de vitesses, les lève-vitres électriques et le réglage des rétroviseurs. Au-delà de leur design novateur, ces points sensibles concrétisent une proximité nouvelle avec le véhicule qui réagit ainsi au contact physique, à la façon d’un organisme vivant. Ils sont une interface sensorielle forte et réactive entre le conducteur et son véhicule.

    L’échange entre C-AirPlay et son conducteur se fait aussi au niveau tactile grâce à des matières comme le silicone utilisé pour les sièges et les panneaux de portes. Des sensations inédites dans une automobile sont alors réactivées et directement liées au bien être et au plaisir de conduire.<O:P></O:P>

     Dimensions 
    Longueur : 3, 30 m
    Largeur : 1, 68 m
    Hauteur : 1, 39 m
    Empattement : 2, 23 m

    Motorisation
    essence de 110 ch

    Boîte de vitesses
    SensoDrive avec palettes de vitesses sous volant

    Technologie Stop & Start


    L'esprit Grand Tourisme

    <O:P></O:P>

    Présenté en première mondiale au Salon de Francfort 2005, C-SportLounge propose une nouvelle interprétation du véhicule de grand tourisme en phase avec l’évolution du plaisir automobile.

    Son architecture originale associe des lignes extérieures exprimant puissance et aérodynamisme à un habitacle inspiré d’un cockpit, pour le plaisir du conducteur et le bien-être de trois passagers. C-SportLounge conjugue ainsi conduite dynamique et haut niveau de qualité de vie à bord.

    C-SportLounge séduit dès le premier regard par le traité noble de sa carrosserie. Ses lignes à la fois pures et très affirmées intègrent parfaitement les codes stylistiques de la Marque. Grâce à son architecture originale, il réussit à allier un aspect « musclé », puissant et un aérodynamisme remarquable.

    Fluidité des lignes et puissance associées

    Ce concept-car présente une silhouette élancée avec des lignes fluides, tout en évoquant la puissance avec des flancs très purs, galbés en partie haute. Sa carrosserie de couleur jaune, franche et sécuritaire, met en valeur l’aspect « musclé » du véhicule.

    Le caractère déterminé de la face avant est appuyé par des entrées d’air élargies et de longs projecteurs de forme incisive. Ces derniers disposent de faisceaux tournants afin d’obtenir un éclairage optimal en virage. Apposés sur le capot lisse, les larges chevrons chromés signent l’identité de la Marque. Le grand pare-brise avancé remonte haut et rejoint, sans rupture de ligne, le toit panoramique, de façon à présenter une grande surface vitrée et privilégier la visibilité et le passage de la lumière.

    Le profil de C-SportLounge traduit la recherche d’un aérodynamisme optimal. Le pavillon fuyant et le soin apporté aux détails accentuent encore sa classe et son aspect dynamique. Les traits fluides du véhicule sont soulignés par deux joncs chromés : le premier suit la ceinture basse de la caisse et le second, le long du capot, remonte jusqu’en haut du fenestron avant. C-SportLounge inspire par ailleurs force et puissance à travers ses volumes généreux accentués par des passages de roues très marqués et des jantes en aluminium de 20 pouces.

    Le traité de l’arrière, aussi fort que celui de l’avant, donne un aspect volontaire et puissant au véhicule. Il adopte des feux à leds, en forme de boomerang et deux sorties d’échappement chromées.

    Un aérodynamisme optimisé

    L’aérodynamisme et la fluidité des lignes, valeurs fortes de la Marque, ont été particulièrement travaillés. Le Cx atteint 0,26 et les Cz avant et arrière 0,01 et 0,02.

    S’ajoutant au traité du style et du volume qui favorise la pénétration dans l’air, différents éléments techniques ont permis d’obtenir ces très bons résultats :<O:P></O:P>

    • Des conduits aérauliques de part et d’autre du bouclier avant. Ces derniers rejettent un flux d’air dans les passages de roues avant et créent un carénage virtuel. <O:P></O:P>
    • Un système électro-mécanique piloté à l’arrière du toit. Il est constitué de micro-propulseurs (MEMS - micro electro-mechanical systems), qui créent un aileron virtuel par propulsion de jets d’air et améliorent fortement la traînée et la stabilité du véhicule à haute vitesse. <O:P></O:P>
    • Un aileron mobile inversé, sous la structure à l’arrière du véhicule. Cet aileron inversé, actionné par un vérin, améliore les caractéristiques de portance (Cz) et contribue à la stabilité du véhicule à haute vitesse. Il dispose de trois positions de déploiement :<O:P></O:P>

    - une première position « neutre », qui s’intègre parfaitement dans le style arrière du véhicule, à l’arrêt et en situation urbaine ;
    - une deuxième qui se déclenche à vitesse stabilisée au-dessus de 90 km/h et optimise le Cz et le Cx ;
    - une troisième qui intervient en cas de freinage d’urgence pour accroître encore la déportance en créant « de l’appui » et stabiliser ainsi le véhicule.


    Le soubassement lisse du véhicule permet d’améliorer à la fois la traînée et la portance en optimisant le débit d’air sous le véhicule.

    Cette capacité à pénétrer l’air contribue au dynamisme de C SportLounge, à l’efficacité du comportement du véhicule et à une volonté de performances dans le respect de l’environnement.

    Plaisir dynamique et respect de l’environnement


    Ce concept pourrait être équipé de motorisations de 140 ch à 200 ch, essence ou diesel HDi avec filtre à particules. Des boîtes de vitesses évoluées à 6 rapports, offrent un pilotage direct par des palettes placées derrière le volant ou un mode automatique typé confort.

    Grâce aux qualités aérodynamiques du véhicule, C SportLounge devrait offrir des performances élevées tout en garantissant une consommation et un niveau d’émission contenus.

    Une ambiance de cockpit

    Le design intérieur confirme le caractère dynamique et puissant du véhicule. L’habitacle de C SportLounge, conçu pour accueillir confortablement quatre adultes, exprime la vocation grand tourisme de ce concept. L’ambiance intérieure mêle harmonieusement des matières nobles, épaisses, travaillées et un traité plus mécanique du poste de conduite, inspiré de l’aéronautique.

    La recherche du plaisir de conduire a dicté l’aménagement du poste du conducteur. Celui-ci se trouve dans une véritable ambiance de cockpit entre le tunnel central et la contre-porte aux galbes généreux.

    Cette impression est renforcée par le traitement particulier de l’instrumentation et son implantation : écrans de navigation dédiés au conducteur, push de démarrage sur le pavillon, commandes rotatives en aluminium de la climatisation bizone sur le tunnel. Les cadrans à aiguilles apparaissent à travers des matériaux jaunes translucides. Quatre zones d’affichages sont clairement identifiables :<O:P></O:P>

    • côté gauche du volant : jauges à huile et à eau puis affichage de la vitesse avec deux arcs et deux aiguilles ; <O:P></O:P>
    • côté droit du volant : compte-tours puis affichage des données de la climatisation ; <O:P></O:P>
    • en partie centrale : affichage du mode sélectionné de la boîte de vitesses automatique ; <O:P></O:P>
    • sur les portes avant, deux écrans tactiles embarqués, à portée de la main pour le conducteur et le passager avant, affichent les informations du téléphone, des systèmes audio et de navigation, ainsi que des fonctions de pocket-PC. Le passager peut ainsi également accéder à des fonctions multimédia (DVD, jeux…).<O:P></O:P>


    Le conducteur est installé dans une position de pilotage qui participe au plaisir de conduire, tout en bénéficiant d’une hauteur d’œil semi-haute favorable à l’agrément et à la sécurité. Son siège est solidaire de la console centrale, ce qui lui permet de conserver les commandes de la boîte de vitesses automatique et de la climatisation à portée de la main, quel que soit le réglage longitudinal choisi.

    Tout est mis en œuvre pour se concentrer sur la route, avec un volant à commandes centrales fixes et des palettes de changement de vitesses.

    Un voyage grand confort

     Avec des portes arrière à ouverture inversée, C SportLounge révèle une accessibilité inattendue sur ce type de véhicule. Ces portes embarquent le pied milieu, et disposent d’une large ouverture (angle de 87°).

    Quatre sièges indépendants, matelassés et gainés de cuir couleur « bronze », avec des ceintures embarquées, enveloppent le conducteur et les passagers, pour leur offrir un voyage grand confort, dans un habitacle évoquant celui d’un avion de chasse.

    Les panneaux de portes et le sol recouverts de cuir renforcent cet aspect cossu. Au niveau de la planche de bord au style épuré apparaissent des lignes fuyantes qui se prolongent sur les panneaux de portes et rappellent les surpiqûres des fauteuils. <O:P></O:P>

    Un tunnel central vient départager l’espace de chacun. Totalement vitré, le toit panoramique, divisé en quatre parties, rappelle ces espaces individualisés. Il privilégie la luminosité, tout comme le vaste pare-brise et les longues vitres latérales, et renforce le sentiment d’ouverture vers le ciel. Contribuant au raffinement de l’ambiance intérieure, une lumière tamisée est par ailleurs générée par une série de leds dissimulée le long des accoudoirs.

    Enfin, le volume important du compartiment à bagages permet d’envisager sereinement un voyage au long cours.


    <O:P></O:P>

    Présenté en première mondiale au Salon de Madrid 2006, C Buggy explore une voie radicalement nouvelle dans le monde des véhicules compacts de loisir.


    C Buggy représente la vision de Citroën d’un petit véhicule tout chemin doté d’une forte personnalité et conçu sans aucune autre concession que celles du dynamisme, du modernisme et de la symbiose avec son environnement.

    <O:P></O:P>

    Son architecture résolument originale permet à C Buggy d’associer les performances de son châssis et de son moteur, à une silhouette fluide et tonique.

    C Buggy a un évident air de famille avec le concept C-AirPlay dévoilé l’année dernière au Salon de Bologne, et dont il se veut le complémentaire, baroudeur et ludique. Si C AirPlay représente la petite urbaine astucieuse et conviviale, C Buggy est un objet de loisir pour adultes en quête d’évasion et d’aventure.

    <O:P></O:P>

    Stricte deux places, son architecture favorise l’ouverture vers l’extérieur pour ses occupants d’une façon inégalée. L’absence de toit et de pare-brise procure de nouvelles sensations de liberté totale, en contact direct avec l’air et les éléments, sans aucune entrave au champ de vision afin de profiter pleinement de l’environnement du véhicule. Les traditionnelles portes font place à de vastes ouvertures sur les flancs dans une volonté d’apporter une nouvel espace visuel à l’entourage des passagers, en contact direct avec le sol afin de pouvoir mieux en appréhender sa nature. Ces découpes permettent en outre d’intégrer à la carrosserie des marchepieds facilitant l’accès à bord.<O:P></O:P>

    Les informations de bord essentielles sont concentrées sous les yeux du conducteur avec les commandes centrales fixes du volant. Graphiquement très moderne, le combiné regroupe la vitesse, le compte-tours, la jauge de carburant et les voyants d’activation des clignotants.

    Un baladeur numérique, placé en avant de la console de boîte de vitesses et relié à des haut-parleurs situés sous la planche de bord grâce à la technologie Blue Tooth, permet d’écouter de la musique à bord ou bien de l’emporter avec soi en exploration.

    <O:P></O:P>

    Buggy se joue des contrastes et dévoile au premier regard plusieurs facettes. Si l’aspect de sa carrosserie de métal brut évoque la carapace patinée d’un insecte, l’habitacle, bien que minimaliste, se révèle étonnamment clair, cossu et fonctionnel. Le cockpit jaune acidulé tendu d’un cuir grainé sur la planche de bord, les contre-flancs et les sièges, répond aux reflets lisses et métalliques de la carrosserie.

    <O:P></O:P>

    La finition extérieure de la carrosserie a d’ailleurs fait l’objet d’un important travail de recherche afin que sa métallisation puisse évoluer avec le temps, en jouant sur la patine de la matière par oxydation du métal.

    Compact et rond, C Buggy est à la fois puissant et rassurant, dynamique et sympathique. Il va à l’essentiel et procure à son conducteur une complicité inhabituelle entre l’homme et la machine.
    <O:P></O:P>

    Conçu sur un châssis modulaire à 4 roues motrices permanentes et équipé d’un différentiel arrière à glissement limité, C Buggy est un véritable petit 4x4 qui allie l’agilité à la puissance.

     Equipé d’un moteur essence de 1,6 l développant 155 ch à 8 000 tr/mn, monté sur des roues généreusement dimensionnées de 17 pouces, C Buggy se joue de tous les terrains sans difficulté, avec un plaisir de conduire à la hauteur de son potentiel.

    Son faible poids, de 850 kg à vide, lui permet en effet de tirer le maximum de la puissance transmise par le moteur aux quatre roues.

    Baroudeur futuriste, C Buggy est le partenaire indispensable du chercheur de nouveaux espaces de liberté.

    Si C Buggy est une invitation à l’exploration et à l’aventure en dehors des sentiers battus, il n’en est pas moins très sécurisant pour ses occupants. Harnais, coussins gonflables, arceaux de sécurité encadrant chacun des deux sièges, poignées de maintien, carrosserie robuste et enveloppante, tout concourt à assurer le maximum de sécurité quelles que soient les conditions d’utilisation. Pour affirmer encore l’aptitude de C Buggy à la découverte de nouveaux territoires, une boussole est située bien en évidence sur le dessus de la planche de bord, devant le passager.

    C Buggy sait aussi se faire pratique et fonctionnel. Ses caves à pieds rigides équipées d’une bonde centrale permettent un nettoyage aisé et facilitent l’évacuation d’eau, ses marchepieds et ses tapis de sol à structure alvéolée assurent un bon grip tout en permettant de nettoyer efficacement les semelles. Enfin, un coffre à l’arrière permet de ranger en toute sécurité les affaires des passagers nécessaires à leur expédition.

    <O:P></O:P>Dimensions
    Longueur : 3,45 m
    Largeur : 1,91 m
    Hauteur : 1,34 m
    Empattement : 2,24 m

    Masse à vide : 850 kg

    Motorisation essence 1,6l de 155 ch à 8 000 tr/mn

    Transmission intégrale permanente et différentiel à glissement limité

    Boîte de vitesses à 5 rapports et marche AR


    La première des émotions face à C-Métisse, c’est un choc visuel. Longue (4,74 m), large (2 m) et basse (1,24 m), sculpturale, presque intimidante : elle impose un respect immédiat. Mais loin de créer une distance, ce respect se mêle à une séduction irrépressible, à une attirance absolue.



    Qu’il s’agisse de ses passages de roues arrière, de son capot ou même de sa malle arrière, tous ses volumes présentent les galbes d’une musculature tout en courbes et en rebonds d’une étonnante sensualité.
    La séduction, C-Métisse la suscite aussi à travers le dynamisme qu’elle exprime. Même à l’arrêt, tout en elle suggère le mouvement. Avec un capot avant très long et un porte-à-faux arrière quasi inexistant, C-Métisse rappelle l’équilibre des véhicules de l’âge d’or du grand tourisme.

    Les lignes de C-Métisse laissent également découvrir la recherche d'une aérodynamique optimale, gage de réduction des consommations et des émissions polluantes, tout comme elles intègrent parfaitement les dernières avancées technologiques. Encadrant le double chevron de calandre, les projecteurs sont équipés d’une rangée de leds qui s’éclairent graduellement en fonction de l’angle du volant et de la vitesse du véhicule, permettant d’obtenir un éclairage optimal lors de la conduite de nuit sur route sinueuse. Quant aux pneumatiques Michelin, associés à des jantes à écrou central, ils participent au caractère sportif du coupé et, surtout, leur mise au point a été intégrée à la conception du véhicule, afin d’optimiser leur résistance à l’air et contribuer ainsi à l’excellent coefficient de pénétration dans l’air du véhicule (Cx de 0,30).
    C-Métisse sait se montrer étonnante par les solutions techniques qu’elle met en œuvre notamment en matière d’ouvrants.
    La première surprise est la présence de portes arrière sur un véhicule constituant une parfaite représentation du coupé.
    La seconde réside dans le véritable ballet qui s’offre aux yeux lors de l’ouverture des portes puisque l’accueil des passagers est mis en scène de façon impressionnante : les portières avant s’ouvrent en aile de mouette tandis que les portières arrière suivent une trajectoire hélicoïdale.
    Au-delà de l’aspect visuel spectaculaire, cette solution facilite l’accès à bord ajoutant l’efficacité au panache. En effet, ces ouvrants dégagent partiellement le toit, obstacle majeur à l’accès des véhicules extrêmement bas, et permettent une accessibilité exemplaire pour ce type de véhicule.

    Enfin, l’ouverture en parallélogramme du coffre participe à l’esthétique de l’ensemble.
    Au poste de pilotage, l’évolution technologique a été exploitée de manière à offrir au conducteur des prestations lui permettant d’être parfaitement concentré sur sa conduite et lui offrant le maximum de plaisir au volant.
    Le conducteur dispose en effet des équipements suivants :
    - un volant à commandes centrales fixes qui regroupe à portée de la main les principales commandes de confort et d’aide à la conduite (radio, limiteur de vitesse, ordinateur de bord, éclairage, clignotants et essuie-glace). Cette disposition, tout comme la présence de palettes de changement de vitesse placées derrière le volant, évite au conducteur tout mouvement inutile lui procurant ainsi un agrément de conduite exceptionnel ;
    - des pushs de contact et de démarrage, placés sur la console de pavillon, renforçant la sensation d’être dans un avion de chasse ;
    - une position de conduite déterminée en fonction de la position optimale de l’œil du conducteur, d’où un unique réglage en hauteur du siège pour rejoindre ce point, la présence d’un appui-tête en suspension, arrimé au pavillon, et deux commandes électriques pour ajuster le volant cuir et le pédalier aluminium. Ce réglage innovant du poste de conduite offre une position de conduite optimale tout en préservant un espace constant pour les passagers arrière.
    gainé de cuir blanc, l’espace réservé aux trois passagers a été traité de manière très épurée, créant une atmosphère de sérénité totale.
    Les trois assises indépendantes suggèrent par leur design le confort et la légèreté. Un sentiment renforcé par les formes aériennes et les volumes creusés de l’habitacle qui, revêtu de cuir et d’inserts aluminium, confirme l’appartenance de C-Métisse à l’univers des véhicules d’exception.
    Pour un accueil haut de gamme des passagers, chaque assise dispose d’un réglage indépendant de la climatisation, dont les commandes sont gravées dans le cuir des contre-portes et d’un éclairage individuel sur le pavillon.
    Grâce à un empattement généreux (3 m), parfaitement exploité, les passagers arrière bénéficient d’une habitabilité inconnue dans ce type de véhicule avec, notamment, un espace aux genoux correspondant aux standards d’une limousine.
    Tapissé de cuir, les compartiments à bagages sont en harmonie avec l’espace passagers. Outre un coffre arrière à l’ouverture en parallélogramme, les passagers de C-Métisse bénéficient de deux espaces situés en arrière des roues avant permettant de placer l’ensemble de la ligne de bagages Citroën réalisée en exclusivité pour ce concept. 

    C-Métisse dispose d’une chaîne de traction hybride diesel qui associe :
    - un moteur thermique diesel : le V6 HDi FAP, couplé à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports, qui entraîne les roues avant et dont la puissance est de 150 kW (208  ch),
    - deux moteurs électriques implantés dans les roues arrière développant un couple unitaire de 400 Nm et une puissance unitaire de 15 kW (20 ch).
    Grâce à l’hybridation diesel, C-Métisse participe au respect de l’environnement. C’est le cas notamment en usage urbain, avec le mode ZEV (Zero Emission Vehicle) qui permet d’accéder à un mode tout électrique « étendu » et cela dans le plus grand silence (environ 3 km à 30 km/h), ou encore sur les routes exigeant des accélérations et décélérations successives où l’hybridation permet de limiter la consommation en mettant en œuvre de concert les deux énergies.
    En usage autoroutier, le moteur thermique diesel V6 HDi avec FAP (filtre à particules), par ses qualités intrinsèques, présente un excellent rendement.
    Avec cette maîtrise de la consommation de carburant, donc des émissions, C Métisse affiche des niveaux de consommation en cycle mixte de 6,5 l/ 100 km et d’émissions de CO2 de 174 g/km.
    L’agrément de conduite, qui reste au cœur des demandes des automobilistes, n’a pas été sacrifié. En cas de forte sollicitation de la pédale d’accélérateur et de demande immédiate de couple, la fonction « boost » associe au couple du moteur thermique ceux des moteurs électriques et permet à C-Métisse d’atteindre des performances dignes d’une grande sportive sans pénaliser la consommation. Le 0 à 100 km/h est atteint en 6,2 secondes et le 1 000 m départ arrêté est franchi en 25,4 secondes.
    Enfin, lorsque les capteurs d’ESP signalent des conditions d’adhérence précaires, C Métisse est capable de mettre en action ses moteurs électriques et donc, de passer en 4 roues motrices. Leur déclenchement permet alors au conducteur de bénéficier d’une motricité renforcée et d’exploiter parfaitement et de façon sûre, le potentiel de C-Métisse en toutes conditions.
    • Dimensions
    Longueur : 4 740 mm
    Largeur : 2 000 mm
    Hauteur : 1 240 mm
    Empattement : 3000 mm 
    Poids total en charge : 1 400 kg (batteries embarquées)
    • Performances et consommations
    0 à 400 m : 14,2 secondes
    0 à 1000 m : 25,4 secondes
    0 à 100 km/h : 6,2 secondes
    30 à 60 km/h : 1,9 seconde
    80 à 120 km/h : 4,2 secondes
    Vitesse maximale : 250 km/h
    Consommation mixte : 6,5 l/100 km
    Emissions de CO2: 174 g/km
    • Chaîne de traction hybride diesel
    Moteur diesel V6 HDi de 150 kW (208 ch) avec FAP et BVA 6 rapports
    Deux moteurs électriques dans les roues arrière :
    - couple unitaire de 400 Nm
    - puissance unitaire de 15 kW (20 ch)
    Mode ZEV (autonomie de 3 km à 30 km/h)
    • Equipements aérodynamiques
    Fond plat
    Ecopes aérauliques à l’avant
    Deux ailerons arrière rétractables
    Diffuseur arrière à aileron fixe
    Cx : 0,30
    SCx : 0,6 m²
    Cz : - 0,1
    • Liaison au sol
    Suspension hydraulique
    Trains à double triangle aux quatre roues
    Pneumatiques Michelin spécifiques 255/40/R20
    • Principaux équipements
    Volant à commandes centrales fixes
    Boîte de vitesses 6 rapports, avec mode manuel à commande par palettes au volant et mode automatique intégral avec levier de sélection sur la colonne centrale
    Projecteurs directionnels
    Volant et pédalier réglables électriquement
    Jantes en aluminium avec écrou central

    <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script> <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script> <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :