• ITALDESIGN GIUGIARO - VADHO - MUSTANG - VIDEO


    VADHO GUIGIARO GENEVE 2007

     
    Guigiaro montre quelques détails de son  concept  qu'il présentera au salon de Genève. Le Vadho hydrogen concept est une 2 places en tandem (1+1). Les passagers sont situés sous une bulle de verre comme dans un avion de chasse.  Il se conduit à l'aide de 2 joysticks. Il est motorisé par un moteur à l'hydrogène. Ce concept inaugure le nouveau logo de Guigiaro, un gros G rouge.Il est motorisé par un V12 Hydrogen de la BMW srie 7 accouplé à une boîte automatique à 7 rapports.




    Dossier de Presse

    Comme à l’accoutumé, le Salon de Genève représente une <?XML:NAMESPACE PREFIX = O /><O:P></O:P>excellente occasion pour développer une recherche en termes de <O:P></O:P>forme et de contenus s’écartant quelque peu de l’approche <O:P></O:P>industrielle qu’Italdesign Giugiaro affronte quotidiennement pour <O:P></O:P>fournir à ses clients du monde entier les réponses, les plus <O:P></O:P>appropriées au marché, en matière de projets.<O:P></O:P>
    La « liberté », que s’est permise Italdesign cette année, aborde un <O:P></O:P>thème exclusif qui fera jaser : il s’agit d’une automobile super <O:P></O:P>sportive à deux places extrême alimentée à l’hydrogène, en <O:P></O:P>réponse au besoin pressant de promouvoir et de développer des <O:P></O:P>systèmes
    alternatifs et écologiques de propulsion et d’explorer les <O:P></O:P>potentialités offertes au design par le positionnement plus flexible <O:P></O:P>du châssis des nouveaux dispositifs moteurs, mécaniques et <O:P></O:P>électroniques dans les différents plans<O:P></O:P>
    Après avoir abandonné l’utilisation du volant, les fonctions du pilote<O:P></O:P>
    sont garanties par deux
    joy-stick greffés sur les avant-bras de <O:P></O:P>l’unité siége –pédalier dont les instruments sont réglables et <O:P></O:P>s’adaptent au conducteur. Le groupe siége/appuie bras/ barre a joy <O:P></O:P>stick/pédalier électrique est indépendant du châssis et grâce à des <O:P></O:P>impulsions « by wire » permettant d’adapter les versions de <O:P></O:P>conduite à droite, centrale et à gauche sans interventions <O:P></O:P>coûteuses en supposant une mise en production de série. Le groupe <O:P></O:P>proposé présente des caractéristiques de projet , aussi bien en <O:P></O:P>terme de construction que de prestations telles à avoir poussé <O:P></O:P>Italdesign a en faire objet de dépôt de brevet. <O:P></O:P>VAD.HO se propose en tant que projet « in progress » très ouvert<O:P></O:P>
    et a été accueilli par BMW de manière très positive. Le constructeur<O:P></O:P>
    a accepté de le doter de son moteur à 12 cylindres série 7 alimenté<O:P></O:P>
    à Hydrogène.<O:P></O:P>

    Petite curiosité : l’acronyme “VAD.HO “ se réfère aussi bien à la<O:P></O:P>
    région
    Vadò
    , la zone industrielle de Moncalieri qui abrite depuis<O:P></O:P>
    1974 le siège social d’Italdesign Giugiaro, qu’à la propulsion à<O:P></O:P>
    l’hydrogène adoptée pour la voiture (
    vado a H) (je roule à l’H).<O:P></O:P>

    L’habitacle<O:P></O:P>
    Le modèle déclare toutes ses ambitions dès le premier impact<O:P></O:P>
    visuel : un
    cockpit
    tout en longueur en polycarbonate émerge sur le<O:P></O:P>
    côté gauche tandis que le côté droit abrite en position centrale le<O:P></O:P>
    moteur et les systèmes de propulsion à l’hydrogène.<O:P></O:P>
    Les deux
    argonautes sont placés en tandem
    dans le fuselage,<O:P></O:P>
    enfoncés dans un habitacle ergonomiquement confortable et<O:P></O:P>
    super- assisté.<O:P></O:P>
    La décision d’éliminer le volant a donné lieu à la création d’un<O:P></O:P>
    système de conduite tout à fait innovant : deux
    joysticks
    sont fixés<O:P></O:P>
    aux appui-bras solidaires au siège du pilote (l’appui-bras gauche se<O:P></O:P>
    soulève pour faciliter l’accès à l’habitacle). Les designers et les<O:P></O:P>
    techniciens pensent que cette solution rend beaucoup plus<O:P></O:P>
    ergonomiques – stables et précises – les manoeuvres de direction et<O:P></O:P>
    d’actionnement de toutes les commandes présentes sur le
    joystick
    :<O:P></O:P>
    celles de conduite et celles d’actionnement des divers dispositifs<O:P></O:P>
    secondaires d’agrément et des options.<O:P></O:P>
    Pour faciliter les manoeuvres dans les virages sans provoquer de<O:P></O:P>
    forçages ni de torsions des poignets, les manches sont conçus avec<O:P></O:P>
    deux points de prise qui aident aux mouvements. Le
    joystick<O:P></O:P>
    avance et recule le long de l’appui-bras pour s’adapter à la<O:P></O:P>
    morphologie du conducteur et il en est de même pour les pédales<O:P></O:P>
    positionnées en bas et qui se déplacent par rapport au siège fixé au<O:P></O:P>
    plancher.<O:P></O:P>
    Le système siège de conduite/appuie-bras/joystick à impulsions
    by<O:P></O:P>
    wire
    présente des caractéristiques de projet – en termes de<O:P></O:P>
    construction et de performances – qui ont conduit Italdesign<O:P></O:P>
    Giugiaro à en faire l’objet d’un brevet.<O:P></O:P>
    Le groupe planche de bord est caractérisé par une console<O:P></O:P>
    informatique à écran à cristaux liquides employée dans<O:P></O:P>
    l’aéronautique (EFIS/ Système d’Information de Vol Electronique).<O:P></O:P>
    Les instruments numériques reportant les données de conduite se<O:P></O:P>
    trouvent au centre sous les écrans du rétroviseur en prise continue
    <O:P></O:P>
    et du GPS; les prises de vue des caméras latérales défilent en<O:P></O:P>
    position extérieure. La surface occupée par les instruments de bord<O:P></O:P>
    est toutefois très réduite pour permettre au pilote d’avoir le<O:P></O:P>
    maximum de visibilité extérieure.<O:P></O:P>
    L’accès aux données informatiques de la planche de bord est<O:P></O:P>
    également offert au passager arrière au moyen d’un joystick<O:P></O:P>
    spécial, de forme similaire à ceux du conducteur, et de deux écrans<O:P></O:P>
    insérés dans le dossier du siège du conducteur. Les visages du<O:P></O:P>
    pilote et du passager, filmés par les caméras, peuvent apparaître<O:P></O:P>
    sur les écrans réciproques pour rendre l’interaction entre<O:P></O:P>
    l’équipage plus captivante
    .<O:P></O:P>
    Grâce aux caméras positionnées dans la zone des blocs optiques<O:P></O:P>
    frontaux, le pilote est en mesure de relever à l’écran le radar pour<O:P></O:P>
    les manoeuvres de stationnement mais aussi les effets des rayons<O:P></O:P>
    infrarouges pour la conduite nocturne et des systèmes de conduite<O:P></O:P>
    interactive entre l’automobile et les structures routières quand<O:P></O:P>
    celles-ci seront mises en place.<O:P></O:P>
    Pour entrer dans l’habitacle, les deux secteurs solidaires<O:P></O:P>
    porte/coupole, articulés sur la structure longitudinale, s’ouvrent en<O:P></O:P>
    ailes de mouette. Les espaces vivables pour le pilote et le passager<O:P></O:P>
    sont particulièrement généreux car ils ont été calculés sur un<O:P></O:P>
    “oscar” de référence supérieure à 95% et donc sur des mesures<O:P></O:P>
    plus grandes que celles des berlines haut de gamme. Le passager<O:P></O:P>
    arrière peut allonger complètement les jambes et adapter sa<O:P></O:P>
    position en agissant sur les repose-pieds réglables situés sur les<O:P></O:P>
    côtés du siège avant. Les fauteuils, équipés de ceintures à quatre<O:P></O:P>
    points, prévoient eux aussi tous les réglages.<O:P></O:P>

    La protection des passagers en cas de collision ou de capotage est<O:P></O:P>
    garantie par les renforts structuraux du côté, par l’arceau en acier<O:P></O:P>
    du
    roll bar
    sur lequel reposent les deux demi coupoles et par<O:P></O:P>
    l’activation des
    airbags
    logés dans la bande ovale sous la section de<O:P></O:P>
    la structure à la base du
    cockpit. La carlingue est équipée d’airbags<O:P></O:P>
    “en ombrelle” qui enveloppent aussi bien le pilote que le passager.<O:P></O:P>

    Les matériaux de revêtement choisis pour l’intérieur sont dans les<O:P></O:P>
    tonalités gris mat métallisé, aussi bien pour les cuirs des fauteuils<O:P></O:P>
    argentées que pour les parties synthétiques à connotation<O:P></O:P>
    aéronautique. Des effets plus marqués sont réservés aux zones<O:P></O:P>
    poches aux commandes.<O:P></O:P>

    Le package<O:P></O:P>
    Les ambitions de grand sport automobile de ce projet ont imposé<O:P></O:P>
    une ligne cunéiforme des volumes, assisté par des interventions et<O:P></O:P>
    des modulations très souples, jamais exaspérées, en accord avec<O:P></O:P>
    les paramètres d’équilibre et d’élégance qui caractérisent le trait<O:P></O:P>
    graphique Giugiaro.<O:P></O:P>
    Les tournures de style ont été limitées sur une proposition<O:P></O:P>
    nettement orientée vers les contenus. En effet
    VAD.HO
    se présente<O:P></O:P>
    avec des décompositions de la caisse réalisables dans le respect<O:P></O:P>
    des logiques de production et répond aux normes d’homologation<O:P></O:P>
    internationales (y compris le choc piéton).<O:P></O:P>
    Même les dimensions totales sont “contenues”. La voiture propose<O:P></O:P>
    des mesures semblables à celles de la Ferrari Maranello, un deux<O:P></O:P>
    places compact aux performances analogues : 4550 mm de<O:P></O:P>
    longueur et 1980 mm de largeur alors qu’en hauteur nous arrivons<O:P></O:P>
    aux 1150 mm de la Enzo.<O:P></O:P>
    Naturellement, ici, les exigences de pénétration aérodynamique<O:P></O:P>
    sont favorisées par la réduction de la section maîtresse dans la<O:P></O:P>
    mesure où le pare-brise/coupole n’intéresse qu’une moitié de la<O:P></O:P>
    voiture.<O:P></O:P>
    Sur la partie avant est « vissé » un bloc pare-chocs avec de<O:P></O:P>
    grandes prises d’air Dans la zone abaissée du capot apparaît un<O:P></O:P>
    spoiler réglable compris entre les arêtes des ailes qui déterminent<O:P></O:P>
    une section “en pagode” pour ensuite continuer sur la joue d’aile.<O:P></O:P>
    Les blocs optiques sont logés dans un renfoncement en forme de<O:P></O:P>
    goutte qui part du pare-chocs et va se rétrécissant : il abrite le
    <O:P></O:P>
    phare à double fonction, les feux de position et de direction et, au<O:P></O:P>
    sommet, une caméra et l’entrée d’air de l’habitacle.<O:P></O:P>
    La coupole transparente asymétrique apporte de la personnalité à<O:P></O:P>
    cet exemplaire ; l’essuie-glace s’insinue dans la base du capot.<O:P></O:P>
    Le profil de l’aile est sinueux et s’abaisse dans la zone centrale.<O:P></O:P>
    C’est justement la vue de dessus qui confirme la volonté du<O:P></O:P>
    designer de rendre la partie antérieure plus agressive et plus<O:P></O:P>
    modulée, et la partie arrière plus douce et fuyante.<O:P></O:P>
    Le corps central de
    VAD.HO
    exploite toute l’originalité de la<O:P></O:P>
    solution asymétrique du
    cockpit
    : Dans la bande surbaissée qui<O:P></O:P>
    abrite le moteur, les carénages de la culasse
    ,
    du filtre et de<O:P></O:P>
    l’électronique sont à vue. Etant donné que la découpe de la porte<O:P></O:P>
    du côté passagers est répétée en symétrie du côté moteur; pour<O:P></O:P>
    accéder facilement au compartiment mécanique il suffit de soulever<O:P></O:P>
    l’ample panneau/porte trapézoïdale articulé sur la ligne médiane<O:P></O:P>
    par un mouvement en ailes de mouette.<O:P></O:P>
    Dans la cavité de l’indicateur latéral se trouve le logement pour une<O:P></O:P>
    caméra<O:P></O:P>
    L’arrière coupé en un bloc unique est de type
    rear end
    Corvette,<O:P></O:P>
    mais il est caractérisé par la ligne du capot qui présente une section<O:P></O:P>
    à profil asymétrique parce qu’elle doit se raccorder aussi bien à la<O:P></O:P>
    ligne descendante de la coupole qu’au plan surbaissé du<O:P></O:P>
    côté/moteur.<O:P></O:P>
    Pour une super sportive 2 places, la capacité du coffre à bagages<O:P></O:P>
    est particulièrement généreuse : 550 dm3.<O:P></O:P>
    La partie arrière du véhicule est « sculptée » pour rappeler toute<O:P></O:P>
    l’agressivité de la vocation du véhicule. Le logo “G” de “Giugiaro” a<O:P></O:P>
    été adopté pour loger les leds du feu de stop arrière, créant un<O:P></O:P>
    impact médiatique évident.<O:P></O:P>
    Pour ce qui est du contenu,
    VAD.HO
    est dans le sillage de la<O:P></O:P>
    recherche commencée par Italdesign Giugiaro avec la Toyota<O:P></O:P>
    Alessandro Volta de 2004 à propulsion hybride et de la Mitsubishi<O:P></O:P>
    Nessie de 2005 alimentée à l’hydrogène. L’aspect formel, quant à<O:P></O:P>
    lui, renvoie au projet de l’Aztec de 1988 qui offrait déjà au pilote et<O:P></O:P>
    au passager l’opportunité de se laisser jeter dans une atmosphère<O:P></O:P>
    “aéronautique” tout à fait provocatrice avec une formule qui trouve<O:P></O:P>
    aujourd’hui de meilleures confirmations de faisabilité grâce aux<O:P></O:P>
    nouvelles technologies informatiques et
    by wire
    expérimentées et<O:P></O:P>
    complètement fiables.<O:P></O:P>
    Le renvoi au monde aéronautique se conclut par le choix<O:P></O:P>
    chromatique pour le corps de la voiture – gris argenté mat -, par<O:P></O:P>
    l’application d’inscriptions “de service” sur les dispositifs moteur et<O:P></O:P>
    sur les volets d’approvisionnement ainsi que par l’adoption de<O:P></O:P>
    grands pneus pleins de 20 pouces.<O:P></O:P>


    <O:P></O:P>

    Fiche technique<O:P></O:P>

    Longueur 4550 mm<O:P></O:P>
    Largueur 1980 mm<O:P></O:P>
    Hauteur 1150 mm<O:P></O:P>
    Empattement 2800 mm<O:P></O:P>
    Voie avant 1700 mm<O:P></O:P>
    Voie arrière 1660 mm<O:P></O:P>
    Porte à faux avant 947 mm<O:P></O:P>
    Porte a faux arrière 797 mm<O:P></O:P>
    Poids 1150 Kg<O:P></O:P>
    Moteur
    BMW 12 cylindres alimentés a<O:P></O:P>
    Hydrogène<O:P></O:P>

    Levier de vitesse BMW Smg drivelogic, 7 speed<O:P></O:P>
    Traction Arrière<O:P></O:P>
    Suspensions
    4 rues indépendants à<O:P></O:P>
    quadrilatère articulé.<O:P></O:P>
    Amortisseurs hydrauliques et<O:P></O:P>
    ressort hélicoïdal coaxiales.<O:P></O:P>
    Double bras oscillant avant et<O:P></O:P>
    arrière, barre antidévers,<O:P></O:P>
    «
    antidive » et « antisquat »<O:P></O:P>
    Freins Brembo<O:P></O:P>
    Avant A disque 380x34mm 8 pistons<O:P></O:P>
    Arrière A disque 355x32mm 4 pistons<O:P></O:P>

    Roues Vredestein<O:P></O:P>
    Avant 275/35x20<O:P></O:P>
    Arrière 315/35x20<O:P></O:P>

    Jantes OZ<O:P></O:P>
    Avant 10” x 20”<O:P></O:P>
    Arrières 11” x 20”




    Video Mustang Guigiaro Concept - (2)




    <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script> <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script> <script type=text/javascript> </script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type=text/javascript> </script>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :